La construction identitaire des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
La construction identitaire des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
Le cerveau différent des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
Le cerveau différent des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
Le fonctionnement cognitif des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
Le fonctionnement cognitif des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
Les traits de personnalité des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
Les traits de personnalité des HPI, précoces, surdoués, zèbres, surefficients intellectuels
Coaching des étudiants

Définition du Haut Potentiel Intellectuel (HPI)


Qu'est-ce que le Haut Potentiel Intellectuel?


Un individu est considéré comme étant intellectuellement précoce si son Quotient Intellectuel (QI) a été reconnu exceptionnellement élevé à l’issue d’une évaluation rigoureuse conduite par un psychologue. Il faut souligner que le QI n’exprime pas une valeur absolue, mais un score relatif qui permet de situer un enfant par rapport à un groupe d’enfants du même âge.

Le seuil de 130 est le repère le plus communément admis (ce qui représenterait autour de 2 % de la population, soit un peu moins d’une personne sur 40 et environ 450 000 enfants en France). Le très haut potentiel intellectuel (THPI) quant à lui ne concerne que 0,1% de la population et est défini par un QI supérieur à 145.


  

QI homogène ou hétérogène

Les résultats aux tests psychométriques ont permis d’identifier deux populations d’enfants HPI, ceux ayant un profil cognitif homogène et ceux avec un profil cognitif hétérogène (Revol, 2014). L’EEG a ensuite permis de mettre en évidence des différences dans le mode de fonctionnement du cerveau entre ces deux populations d’enfants HPI (Habib, 2011 ; Revol, 2014). En effet, l’activité électrique varie en fonction du profil.



  

QI hétérogène




Les enfants HPI complexes, avec un QI hétérogène, (QIP supérieur au QIV*) semblent plus se reposer sur leur hémisphère droit et ont donc un mode de fonctionnement intuitif. Il est vraisemblable que ces enfants sollicitent davantage leur zone pariétale. Ils sont plus sujets à des difficultés scolaires car leurs capacités cognitives sont en décalage avec leurs capacités de concentration et/ou de maturité affective et psychomotrice. Ils semblent plus dépendants de leurs émotions et sujets à des difficultés d’attention. Ils ont plus de mal à se concentrer sur la tâche à effectuer et sont moins rapides.





  

QI homogène 




Les enfants HPI laminaires, avec un QI homogène, sollicitent les deux hémisphères cérébraux de façon équilibrée et ont par conséquent un mode de fonctionnement déductif. D’autre part, ils feraient davantage travailler la région préfrontale de leur cerveau. Ces enfants ne présentent pas de difficultés relationnelles ou scolaires particulières.